Actualités du Réseau

LA RÉNOVATION DOMICILIAIRE EXPLOSE!

Articles - Image d'intro
En cette période de pandémie, oubliez la ruée vers le papier hygiénique! Le vrai phénomène à observer ces temps-ci, c’est la popularité des matériaux de construction, créant une pression à la hausse sur le prix de certains articles. Par exemple, le coût du bois d’œuvre a bondi d’au moins 50 % depuis décembre 2019, selon les dernières données de l’Association des professionnels de la construction et de l’habitation du Québec.

Dans un article sur le site de Radio-Canada, Richard Darveau, président et directeur général de l’Association québécoise de la quincaillerie et des matériaux de construction rapporte que parmi ses membres, de nombreux articles et matériaux ont fait l’objet de pénurie sur les tablettes : outils, vis, crochets, peinture en aérosol, bois d’œuvre de toute dimension, bois traité, bardeaux d’asphalte, poutrelles et fermes de toit, briques, etc. Les barbecues au charbon et au charbon de bois ont également été en rupture de stock.

Maxime Bergeron, directeur des opérations chez Mélymax, un important fabricant de portes d’acier haute performance, indique être au maximum de sa capacité de production depuis des mois : « Non seulement avons-nous rapidement comblé le retard des trois mois pendant lesquels nous avons dû fermer pour respecter les consignes de la santé publique et du confinement, mais depuis trois ou quatre mois, nous avons augmenté de 20 % le nombre de portes fabriquées par rapport à l’an dernier. Ça s’enligne pour être une de nos meilleures années! »

 

Cette performance est d’autant plus remarquable que Mélymax, comme bien d’autres fabricants québécois, doit composer avec un manque de main-d’oeuvre. Avec pour conséquence, une augmentation des délais de fabrication qui sont passés de trois semaines à deux mois. Il est donc important pour les consommateurs de prévoir leurs besoins à l’avance.

ACHAT LOCAL

Autre phénomène que l’on peut observer dans le comportement des consommateurs en période de pandémie, est la priorité donnée à l’achat local. Ce qui n’est pas sans réjouir Maxime Bergeron : « Chez Mélymax, nous avons fait un choix depuis plus de 15 ans, celui de fabriquer les meilleures portes d’acier à partir des meilleurs matériaux québécois sur le marché. Au fil des années, nous avons acquis une réputation irréprochable pour la constance de la qualité de construction et la durabilité de nos portes. »

À L’APPROCHE DES FÊTES

Depuis juin, la croissance du commerce au détail a ramené les ventes à des niveaux supérieurs ou proches de ceux précédant la pandémie. Plusieurs observateurs ont avancé que cela pouvait être le résultat d’un transfert du budget vacances/voyages. Avec la deuxième vague qui s’installe et le durcissement des mesures de santé publique, il y a fort à parier que nous allons passer à une phase de consommation beaucoup plus modérée. Surtout qu’à écouter les autorités, le temps des fêtes s’annonce plutôt calme avec l’interdiction de rassemblements familiaux à l’intérieur. Il reste cependant clair que pour les consommateurs, trois facteurs deviendraient plus déterminants que jamais : la recherche du meilleur prix en raison de la contraction du pouvoir d’achat, la priorité donnée à l’achat local et le respect de l’environnement.

Pour plus de détails sur les portes Mélymax, consultez la fiche complète de ce fabricant.

Retour à la liste des nouvelles

Partenaires de développement


© Metal Manufacturing Alliance - 2020